Marche du 21 février à Lemestroff

jeudi 22 février 2018 ,par Dominique Picazo, Jean-Claude Fischer

Guide : Jean Claude Fischer

Texte : D.Picazo
Photos : R Kesseler et D Picazo

Nous étions 33 randonneurs(euses) pour cette sortie de 11km.
Température un peu fraîche cette après-midi mais un ciel bleu, une belle lumière, un temps idéal pour marcher après cette longue période de pluie.
Départ de Lemestroff en direction de l’ouvrage du Hackenberg, géant de la Ligne Maginot.
Sa construction débuta dès 1930 parmi les tout premiers. Il fut en fait le prototype des ouvrages d’artillerie de la ligne Maginot. 1800 ouvriers environ travaillèrent avec des moyens relativement rudimentaires pendant six années pour construire les 19 blocs de combat et percer environ 10 kilomètres de galeries. Après 1933 et l’achèvement du gros oeuvre, on installa l’équipement intérieur et l’armée française prit livraison de l’ensemble en 1936.
Après la déclaration de guerre en 1939 et la période de vigilance maximale de la ’Drôle de guerre’, le Hackenberg remplit son rôle lors de l’offensive allemande de 1940 et sa reddition ne fut effective que quelques jours après l’armistice. En novembre 1944, il fut investi par la 3e armée américaine du général PATTON lors de la terrible bataille pour la libération de la Moselle
.

L’ouvrage du Hackenberg est l’un des très rares ouvrages militaires possédant un circuit pédestre, balisé par le Club Vosgien, circuit que nous avons en partie emprunté en transitant par le Mur Antichar de 800 mètres de long et 8 mètres de haut, une curiosité unique en Lorraine.
Quittant le sentier, nous débouchons dans la plaine où un petit vent glacial nous rappelle que l’hiver est toujours bien présent, pour faire une halte dans le hameau de Sainte Marguerite.

Sainte-Marguerite est une ancienne commune française du département de la Moselle, rattachée à Monneren depuis 1810. Construit en 1662, ce petit village faisait partie de la prévôté de Sierck. Il dépendait également de la seigneurie de Château-Rouge en 1723.
La Chapelle Sainte-Marguerite, érigée en 1754, sans doute pour Jean Théodore Demarce (sans qu’il soit précisé s’il s’agit du curé fondateur ou du donateur). Date et nom portés sur la porte intérieure de la nef.

Poursuivant notre chemin, nous obliquons à gauche pour pénétrer dans la forêt de Sierck, et rejoindre Lemestroff par de belles et larges allées bien ensoleillées.

Merci Jean Claude pour cette belle balade

[Cliquer sur le lien pour voir le circuit
http://my.viewranger.com/track/details/Njg1MDkyNw==]

 

Un jour de sentier,
une semaine de santé.


 

 

 

 

Autres rubriques

 

Copyright © Club Vosgien Thionville - Tous droits réservés| Réalisation: claude delposen | Mentions légales Cliquez ici