Marche du 6 décembre à Rodemack

jeudi 7 décembre 2017 ,par Dominique Picazo, Gérard Bémer, Richard Comte

Guide : Gérard Bemer

Texte : Richard Comte
Photos : Richard Comte et Marc Frant

[Cliquer sur le lien pour voir les photos de Marc Frant-
https://www.flickr.com/gp/45866071@N06/tQD4f4

C’est depuis RODEMACK, un des plus beaux villages de France que débute notre parcours qui emprunte dans un premier temps le chemin des remparts situé à l’extérieur de la citadelle le long de la Boler, l’occasion de jeter un regard sur des parcelles de fleurs médicinales entretenues par une association locale.
S’ensuit le passage devant la chapelle Notre Dame,construite en 1658 .
La légende attribue son édification au voeu d’un seigneur de Rodemack qui , voulant échapper à ses poursuivants depuis le rocher sur laquelle elle est dressée ,sauta avec son cheval et fut, ainsi ,sauvé.
Une autre version avance que ce sont les villageois qui l’ont bâtie afin de remercier la Vierge pour la fin de la guerre de Trente Ans .
Puis en continuant nous atteingnons Esing par la route puis, par un chemin de traverse quelque peu fangeux,arrivons au château de Preisch, devant le portail d’entrée duquel nous effectuons une petite pause avant de repartir en direction d’HImeling.Auparavant,l’occasion nous est donnée d’observer des vestiges de la voie romaine qui reliait Metz à Trèves.
Puis Haling passé , nous approchons de la fin de notre "périple" en passant sur les hauteurs du château de Rodemack , qui au vu de son passé mérite que l’on s’attarde un peu sur son histoire.
C’est donc un château fort qui fut construit vers 1190 puis transformé en forteresse pendant la seconde moitié du XIIIe siècle avec la création d’une seconde enceinte entourée d’un fossé creusé dans le roc ;il reste de cette époque la profonde porte cochère flanquée de tours jumelées.
Disputé entre les margraves de Bade, les ducs de Lorraine, les Français et les Espagnols le château a subi bon nombre de changements pour enfin être de nouveau sous la coupe de l’armée française qui le démantela peu après 1815.
Puis c’est en 1869 que le baron Charles de Gargan acquit ses vestiges qu’il restaura en aménageant en habitation les logements jusqu’alors réservés au commandant et aux officiers et en transformant le magasin à poudre en chapelle.Enfin en 1948 le pavillon des officiers est reconstruit au dessus des caves,et ce, pour conclure le sujet.
C’est grâce à des bénévoles passionnés qui s’évertuent à embellir la cité en repavant —entre autres choses—certaines ruelles ainsi qu’à entretenir les remparts qui s’étendent actuellement sur une longueur de 700 mètres que nous pouvons admirer ce site remarquable.
Voici donc terminée pour aujourd’hui une randonnée qui aujoud’hui nous a fait découvrir une partie de la lande lorraine sur un parcours de 10 kilomètres , et ce , pour le plaisir des 20 participants dont Gérard notre guide que nous remercions présentement de nous avoir permis de passer une bonne après-midi.

 

 

Un jour de sentier,
une semaine de santé.


 

 

 

 

Autres rubriques

 

Copyright © Club Vosgien Thionville - Tous droits réservés| Réalisation: claude delposen | Mentions légales Cliquez ici